Commentaire de Gestion Mars 2016

Commentaire de Gestion mars 2016

 Le rebond des actifs à risque suite à la faiblesse persistante jusqu’à mi-février, s’est poursuivi durant la majeure partie du mois de mars. Les actions mondiales ont bien performé, mais avec des différences significatives. Les actions américaines et celles des marchés émergents ont profité de la faiblesse du dollar américain, et ont retracé la plupart des pertes depuis le début de l’année. Les actions européennes ont sous-performé de façon importante, à la fois en raison de la force de l'euro relative qu’en raison des inquiétudes persistantes au sujet des banques de la région.

 A l’inverse des déceptions provoquées par sa réunion de décembre 2015, la BCE a dépassé les attentes des investisseurs lors de sa réunion de mars 2016. Le mouvement le plus impressionnant a été l'annonce d'importants achats d’obligations d'entreprises qui doivent commencer au deuxième trimestre 2016. La réunion de mars 2016 de la Federal Open Market Committee (FOMC) – organe de la FED - a été perçue par le marché comme ayant, selon notre point de vue, des mesures plus accommodantes que prévues. Mme Yellen a souligné la nécessité d'agir avec prudence, en raison des risques à la baisse sur la croissance mondiale et en particulier en Chine.

 Les données économiques américaines récentes, y compris la forte croissance du crédit et les signes naissants d'une reprise industrielle, suggèrent que la possibilité d'une hausse de taux en juin ne peut pas être totalement exclue. La création d'emplois aux États-Unis serait-elle l’arbre qui cache la forêt? Alors que les emplois industriels sont en baisse, les emplois peu rémunérés tels que les serveuses sont en forte augmentation, masquant une réalité sombre. L'inégalité des revenus sera effectivement à l'ordre du jour pendant un certain temps.

 En Chine, les mesures monétaires et fiscales expansionnistes mises en œuvre par les autorités au cours de ces derniers mois ont commencé à porter leurs fruits grâce à une activité plus vigoureuse de la construction, un marché immobilier solide et de bonnes ventes de véhicules tandis que les prix des produits manufacturés ont probablement touché le fond. Ceci, combiné avec l'action des autorités pour freiner les sorties spéculatives, a contribué à stabiliser à la fois le Yuan et la sortie de capitaux du pays, il est vrai dans un contexte favorable de faiblesse générale du dollar.

 ALLOCATION TACTIQUE

 "What goes around comes around" selon l'adage anglo-saxon. Nos positions perdantes de 2015 reviennent avec une certaine force avec à la fois l'or et notre fonds thématique long/short qui font les meilleurs rendements depuis le début de l’année. Dans l'ensemble, les chiffres du premier trimestre 2016 nous montrent que les secteurs qui étaient délaissés reviennent en force (Russie, Brésil, EUR, et or) et que les thèmes dynamiques favorisés par le consensus sont en net recul (Japon, Biotech et Santé en particulier).

 Au moment de la rédaction de ce document, le S&P 500 est à 2080 points et nos indicateurs tactiques montrent des signes en excès de tendance haussière. Pour cette raison, nous diminuons l'exposition aux actifs à risque. Nous pourrions voir l'indice S&P aller titiller les 2120 points mais nous aurions besoin d'entreprises avec d’importants profits pour pouvoir battre les chiffres du premier trimestre 2016.